L’allergie au pollen : un phénomène naturel mais bien embêtant

Le rhume des foins, la rhinite allergique et le pollinose sont tous des termes utilisés pour décrire les allergies au pollen. Elle provoque, du début du printemps à la fin de l'automne, une congestion nasale et des démangeaisons oculaires. Elle touche aujourd'hui 20 % des enfants et 30 % des adultes en France. Découvrons ensemble comment se propage cette allergie et ses différentes formes. 

Qu'est-ce que l'allergie au pollen ? 

Le pollinose est un autre nom pour les allergies au pollen. Vous pouvez obtenir plus d'informations, sur le site proposé. Le pollen des arbres, des buissons et des plantes dans l'air est à l'origine de cette allergie. Le composant reproducteur et l'ensemble des protéines connus sous le nom de pollen sont créés par les organes mâles des plantes. 

Selon le type de plante, il s'agit de particules plus ou moins minuscules qui sont générées tout au long de l'année. Les arbres et les plantes étant génétiquement programmés pour se reproduire, ils génèrent aujourd'hui beaucoup plus de pollen, en raison du réchauffement climatique et de la pollution.

En outre, la pollinisation a duré plus longtemps. Petits et transportés par le vent, les pollens allergisants peuvent parcourir des dizaines de kilomètres depuis leur origine. Selon le type de plante et selon que vous habitez au nord ou au sud, les allergies au pollen sont plus fréquentes à certaines périodes de l'année. 

Il existe plusieurs types de pollens 

Le pollen des arbres, le pollen des herbes et le pollen des graminées sont les trois principales formes de pollen. La pollinisation de ces arbres peut aller de janvier à juin selon les régions. Si les herbes sont à l'origine de plus des trois-quarts des allergies au pollen, c'est parce que leur pollen est très présent dans l'atmosphère. 

Le pollen des herbes voyage d'avril à octobre pour certains. L'allergie à l'ambroisie, ou "herbe à poux", comme l'appellent nos amis québécois, est l'allergie la plus connue. Une stratégie fédérale de lutte contre l'ambroisie a été mise en place. La région Rhône-Alpes étant particulièrement touchée.